Sante

Obligation vaccinale. 30 hospitaliers suspendus pour le moment au CHU d’Angers

Publié

le

Crédit CHU – Catherine Jouannet

Combien seront-ils ? La question était dans toutes les têtes à l’hôpital, à la veille de l’application de l’obligation vaccinale pour les 8200 hospitaliers exerçant au CHU d’Angers . Combien iront jusqu’au bout en refusant de se mettre en règle, sous peine d’être suspendus ?

A compter du 15 septembre, les personnels des hôpitaux doivent faire état d’un schéma vaccinal complet, ou avoir reçu au minimum une première dose de vaccin (et dans ce cas, justifier d’un test négatif toutes les soixante-douze heures) – sauf certificat de contre-indication à la vaccination ou de rétablissement à la suite d’une contamination par le Covid-19.

Une chose est sûre : à la tête des hôpitaux, un discours de fermeté domine à l’approche de la date butoir, dans la droite ligne des dernières prises de position du gouvernement. Tout récalcitrant sera suspendu sans salaire, et ce dès le 15 septembre. « Il n’y aura ni report ni exception, les suspensions pourront être immédiates », assure-t-on à la Fédération hospitalière de France, où l’on évoque des « centaines » de suspensions potentielles.

Au CHU d’Angers, la direction fait un premier décompte ce matin 30 personnels, deux médecins dont un chef de clinique , une quinzaine de soignants et un interne exerçant pour le CHU à l’extérieur de l’établissement, et enfin quelques employés administratif et technique « sont suspendus pour le moment en attendant qu’ils entrent dans un parcours vaccinal, notre objectif est qu’il reste dans notre effectif, on espère réussir à les convaincre «  explique la Directrice Générale du CHU d’Angers et Déléguée de FHF pour la Région Ouest, Cécile Jaglin-Grimonprez.

Pour autant les chiffres pourraient évoluer « 124 personnes sont soit absentes pour des raisons de santé ou assimilés et devront satisfaire à l’obligation vaccinale et 70 en vacances et leur situation sera prise en compte à leur retour » explique le Directeur des Ressources Humaines Jean-François Agulhon. « Nous avons anticiper cette possibilité de « suspensions de poste » avec le prolongement de 200 contrats d’été environ, des effectifs qui nous serviront aussi pour d’autres projets comme le soutien en service de chirurgie qui connait actuellement une hausse d’activités » poursuit la Directrice Générale .

Enfin, 99 hospitaliers sont entrés dans un parcours vaccinal avec une première dose en attendant un schéma vaccinal complet, ils devront fournir un test PCR négatif toutes les 72 H.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 49 = 55