Angers

Le Maine-et-Loire expérimente les microcrédits « habitat »

Publié

le

Credit Conseil général de Maine-et-Loire/ Christian Gilet et les signataires de la convention sur le microcrédit habitat

Credit Conseil général de Maine-et-Loire/ Christian Gilet et les signataires de la convention sur le microcrédit habitat

La lutte contre le mal logement est une priorité du conseil général de Maine-et-Loire aussi ce mardi 22 octobre, Christian GILLET, premier vice-président du Conseil général a signé une convention avec Denis TRASSARD, directeur régional délégué Pays de la Loire à la Caisse des Dépôts, gestionnaire du Fonds de cohésion sociale (FCS) et Bruno LECLERCQ, Président de l’association Parcours Confiance initiée par la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de la Loire, pour la mise en oeuvre de l’expérimentation de microcrédits habitat dans le Maine et Loire.

Cette expérimentation est lancée dans l’Ouest par l’association Parcours Confiance avec la Caisse des dépôts toutes deux à l’initiative du microcrédit habitat. Parcours Confiance Bretagne Pays de Loire est par ailleurs l’unique distributeur en France à ce jour, tous réseaux bancaires confondus.

Le Département de Maine et Loire est la 1ère collectivité à abonder ce dispositif pour avoir une dotation avec des conditions spécifiques. Son engagement se traduit par sa participation au fonds de garantie des microcrédits habitat à hauteur de 30 000 €. Ce fonds agira en complément de la garantie du FCS.

Destinés aux publics les plus fragiles en situation d’exclusion bancaire, ces microcrédits viendront compléter les subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et des collectivités – dont le Département – pour assurer le bouclage financier des travaux de résorption de situations d’habitat indigne et de précarité énergétique, mais aussi d’adaptation du logement aux besoins des personnes âgées et handicapées. Ces microcrédits prendront la forme de prêts accordés par l’association Parcours Confiance pour une durée maximale de 10 ans et d’avances de subventions sur 6 mois. D’un montant allant de 1 000 à 10 000 euros, ils seront remboursables au taux de 3% sans frais de dossiers, d’impayés ni d’assurance. Ces prêts seront garantis jusqu’à 75% par le FCS et le Département.

Ainsi, une personne âgée qui souhaite par exemple adapter son logement et réduire sa consommation en énergie par des travaux d’isolation et de changement de fenêtre, pour un montant de travaux estimé à 17 735 euros, se verra attribuer une subvention de l’ANAH et des collectivités s’élevant à 14 837 euros, à laquelle viendra s’ajouter désormais un microcrédit « habitat » de 2 898 euros remboursable sur 10 ans soit 28 euros par mois.

Le premier objectif de cette convention est de financer environ 50 opérations avec une enveloppe de crédits de 300 000 € à 500 000 €.

Un dispositif qui s’inscrit dans la politique du Conseil général engagé depuis 2009 dans la lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique.

Depuis 4 ans plus de 2 000 situations ont été repérées et près de 800 logements améliorés grâce à la mise en place d’une cellule opérationnelle Habitat Indigne – Précarité énergétique en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS), chargée du traitement des situations individuelles, ainsi que des actions collectives comme la sensibilisation aux économies d’énergie dans l’habitat.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide