Sante

Au CHU d’Angers, la crainte de la « 5e vague »

Publié

le

Les patients Covid affluent au CHU d’Angers depuis une semaine. (Crédit : DR)

A Angers, la situation épidémique repart en hausse. Le CHU d’Angers fait le point sur la situation dans ces services hospitaliers. 25 malades y sont actuellement admis en réanimation.

Quelle situation pour le CHU d’Angers face à la « 5ème vague » ? Les professeurs Alain Mercat et Vincent Dubée, chef de service en réanimation pour l’un et chef de service des maladies infectieuses pour l’autre ont expliqué lors d’un point presse l’état de la situation.

Augmentation du nombre d’admis

Au CHU, l’augmentation des cas de Covid-19 se fait ressentir. « Il y a 10 jours, on était à 3-5 cas en plus par semaine, aujourd’hui on est à 10″, explique Alain Mercat, chef de service en médecine intensive et réanimation au CHU d’Angers. Trois lits supplémentaires ont dû être ouverts. « On n’est pas débordé mais on reste vigilant, ça ressemble au début des précédentes vagues. »

Dans le secteur conventionnel, le service des maladies infectieuses et tropicales de Vincent Dubée fait face à un affluent de 16 patients avec un âge moyen de 74 ans. « La moitié des patients sont vaccinés », explique Vincent Dubée, chef du service.

« On constate une chute d’efficacité de la vaccination pour les personnes âgées qui ont été vaccinés au début de l’année, la troisième dose est nécessaire », indique Vincent Dubée.

Un pic hospitalier à la mi-janvier

« Nous ne sommes qu’au début de la vague. Le pic devrait intervenir fin décembre-début janvier avec un pic hospitalier à la mi-janvier, ce qui ne nous arrange pas si la grippe saisonnière pouvait arriver cette année, cela nous compliquerait la tâche », explique Alain Mercat.

Sur la question de la vaccination et notamment de la dose de rappel, les professeurs n’excluent pas « la nécessité d’une dose tous les six mois. Avec le recul, on s’est rendu compte qu’au bout de six mois, l’efficacité chute drastiquement. »

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

70 + = 78