Faits Divers

Orne. L’auteur du féminicide survenu lundi a été incarcéré et encourt la perpétuité

Publié

le

Image d’illustration.

Ce jeudi 25 janvier, Ulysse Borysse, âgé de 54 ans, a été mis en examen pour le meurtre de son épouse, Magali Barbu, 52 ans, survenu à Bretoncelles, dans l’Orne, ce lundi 22 janvier. Lors des interrogatoires, Borysse a admis avoir tué sa femme avec un fusil de chasse, en lui tirant dessus à la gorge et à l’épaule droite.

Le corps de Magali Barbu avait été découvert lundi 22 janvier, caché dans un grand sac, dans une voiture garé devant leur maison à La Blosserie, hameau de la commune de Bretoncelles. Arrêté le lendemain par les gendarmes alors qu’il était alcoolisé, il a été auditionné hier devant un juge d’instruction du pôle criminel de Caen. Il a reconnu le meurtre de sa femme et a été mis en examen, selon Ouest-France.

Après avoir commis le meurtre, l’homme a quitté le domicile conjugal en voiture, et tenté de se suicider, sans succès. Les secours et les forces de l’ordre l’ont retrouvé le lendemain, avec « une blessure importante au niveau de la joue gauche », et ont découvert le corps de sa femme, qui a été touchée à la gorge et à l’épaule droite par le coup de feu mortel.

Déjà connu pour des violences conjugales

Ulysse Borysse est décrit comme ayant des problèmes d’alcool et ayant déjà été condamné « par le passé pour des faits de violences conjugales et de détention d’arme de catégorie C ». Il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Caen le jeudi soir. L’enquête devra éclaircir ses intentions concernant le corps de sa femme, tandis que l’arme du crime reste introuvable à ce jour. Il sera jugé devant la cour d’assises de l’Orne et risque la réclusion criminelle à perpétuité.