Citoyenneté

Le Maine et Loire avait choisi Nicolas Sarkozy au second tour des élections [VIDEO]

Publié

le

Hector/Nouvelle stature pour François Hollande/7 mai 2012

Angers – Les angevins votaient hier pour élire le président de notre pays pour les cinq prochaines années. Et malgré la victoire nationale du candidat du Parti Socialiste François Hollande, c’est bien le président sortant Nicolas Sarkozy qui est arrivé en tête du second tour dans notre département.

Comme au 1er tour, les habitants du Maine et Loire se sont ainsi tournés vers l’ancien ministre de l’intérieur. Avec 48.38% au niveau national, Nicolas Sarkozy a perdu une bataille qui était annoncée. Mais le faible écart entre les deux candidats prouvent que la victoire fut  longue à se dessiner pour François Hollande, avec un électorat de droite qui s’est mobilisé ces derniers jours pour ne lui laisser au final que 51.62%. Dans le département, c’est l’inverse qui s’est produit. Les précédentes élections nous l’ont montré, le Maine et Loire est ancrée à droite, alors que les plus grosses agglomérations se tournent traditionnellement à gauche: ce second tour n’a pas échappé à la règle. Le candidat de gauche a obtenu 48.85% des suffrages exprimés en Maine et Loire, quand Nicolas Sarkozy en a réuni 51.15%. Il faut aussi retenir le taux de participation qui a diminué par rapport au second tour des élections présidentielles de 2007. En effet, il était à l’époque de 86.94%, tandis qu’hier une perte de deux points de pourcentage a été calculé, donnant une participation de 84.02%. L’année dernière, Ségolène Royal n’avait pas fait aussi bien que François Hollande en Maine et Loire avec 45.85%, pendant que le candidat UMP obtenait 54.15%.

Ces plus beaux scores sur notre territoire, le président sortant les a fait à Candé (63.69%), à Chemillé (61.07%), Montrevault (61.23%) et Vihiers (62.79%). Il est arrivé devant dans 27 cantons, laissant François Hollande en raflé 14 dans les zones urbaines comme attendu avec 56.34% pour Angers Est, 59.38% pour Angers Sud et 58.97% pour Angers Ouest. Mais le score le plus marquant pour le nouveau président a été enregistré à Trélazé, avec 60.62% des suffrages exprimés. D’autres cantons surprennent par leur vote, comme Beaufort-en-Vallée qui s’est tourné vers la gauche, tout comme Chalonnes-sur-Loire. Angers-Centre est aussi le seul canton de l’agglomération angevine qui ait voté Nicolas Sarkozy à 52.25%.

Le député UMP de la 1ère circonscription de Maine et Loire (où Nicolas Sarkozy n’a obtenu que 48.42%), Paul Jeanneteau a exprimé « sa déception après cette défaite, mais les français ont voté et il faut donc respecter le choix démocratique. Nicolas Sarkozy paie aujourd’hui (dimanche) les effets de la crise et les efforts demandés à nos concitoyens ». Mais monsieur Jeanneteau a aussi avancé que « le troisième tour se préparait avec les législatives, il faudra être vigilant pour ne pas laisser à la gauche tous les pouvoirs ». Pour le député, « l’UMP n’envisage pas d’alliance avec les centristes, même si le nouveau centre est un allié naturel de notre parti. Et c’est encore moins probable avec l’extrême-droite par respect pour nos valeurs, même si le vote important des français pour Marine Lepen doit être entendu. C’est ce que nous ferons en impliquant toujours au centre des débats de la vie politique les problèmes de sécurité, d’immigration et d’intégration mais aussi de solidarité active ». Enfin, le maire de Champigné explique que « l’on ne peut comparer les élections présidentielles et législatives. Il y a une dimension humaine qui entre en compte au niveau de la circonscription lors des législatives, comme il y a eu avec le candidat Nicolas Sarkozy et son rejet exprimé. Nous verrons aussi comment les premières décisions du nouveau président seront perçu, ce qui donnera un contexte totalement différent ».

Le député UMP de la 4ème circonscription du Maine et Loire ( 55.91% des suffrages exprimés en faveur du président sortant) Michel Piron, a tenu à rappeler « qu’en Europe, aucun gouvernement n’a tenu lors du passage aux urnes, ce qui prouve la difficulté de la tâche de Nicolas Sarkozy. Il faudra rester solidaire dans cette période de crise très grave, et j’espère que lors des élections parlementaires, les français voteront avec réflexion et non pas en suivant une humeur passagère ». Monsieur Piron attend « une attitude constructive venant de tous bords politiques, car l’heure est au rassemblement de tous les citoyens pour se sortir de la crise économique ».

Gaëtan Dirand, secrétaire départemental du Front National du Maine et Loire nous explique que « la défaite de Nicolas Sarkozy n’est pour moi pas une surprise au vu des sondages. C’est un lourd constat d’échec pour la majorité, mais c’est aussi quelque chose de logique puisque le président sortant n’a pas tenu ses promesses de début de mandat, faisant même quelques fois l’inverse! ». La victoire de François Hollande ne l’enchante pas plus que cela: « comme Nicolas Sarkozy, je ne pense pas qu’il s’opposera aux décisions d’institutions comme la BCE ou le FMI ». Monsieur Dirand pense que « l’UMP va imploser après ces élections, les législatives vont nous le prouver, et le FN se montrera alors comme le premier opposant au Parti Socialiste. Nous espérons convertir le bon score du premier tour aux législatives sur les troisième et quatrième circonscriptions du Maine et Loire, en surfant sur la dynamique autour de Marine Lepen. Le point important est de récupérer un vrai budget financier, en obtenant 5% des suffrages exprimés, tout en s’opposant à la politique européenne du PS et de l’UMP ». Et quand on évoque des possibilités d’alliance aux législatives, Monsieur Dirand « ne pense pas que des alliances soient possibles avec la droite, mais nous verrons bien comment tout ceci se développera le moment venu ».

Enfin, Joël Bigot, maire des Ponts-de-Cé, « se félicite de ces résultats, car le candidat soutenu par la majorité municipale sort vainqueur de cette élection. Les Ponts-de-Cé ont ainsi confirmé leur aspiration à la volonté de rassemblement pour aller vers le changement. Ce changement espéré est donc en cours, même si l’ampleur de la tache qui attend le nouveau président est immense dans de nombreux domaines qui touchent la vie quotidienne des Français ».  Rappelons que François Hollande a terminé premier aux Ponts-de-Cé avec 55,40% au total, il arrive donc largement devant le président sortant avec 44,60%. 

Retrouvez en vidéos les réactions de Christophe Béchu président du conseil général du Maine et Loire, ainsi que de Marc Goua, député de la 2ème circonscription de Maine et Loire et membre du bureau de campagne de François Hollande.

Arhmech Nabil

[youtube JFQ2tGrZuKA]
[youtube KwEHfEILnIs]

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide