Agriculture

Une ferme urbaine va voir le jour dans le quartier Belle-Beille à Angers

Publié

le

Au premier plan en partant de la gauche : Sophie Lebeaupin Adjointe au Maire d’Angers en charge des quartiers Belle-Beille et Lac de Maine, Jeanne Behre-Robinson présidente d’Angers Loire habitat, Bruno Cailleau vice- président du Jardin de Cocagne Angevin – Au second plan en partant de la gauche : Laurent Bordas directeur général d’Angers Loire habitat, Julien Lemarchand directeur du Jardin de Cocagne Angevin

Ce mercredi 1er juin, Jeanne Behre-Robinson présidente d’Angers Loire habitat et Bruno Cailleau Vice-président du Jardin de Cocagne Angevin ont signé une convention de partenariat pour la mise en place d’une micro-ferme urbaine sur le site du 10 avenue Notre Dame du Lac à Angers.

Le principe de cette convention repose sur la mise à disposition à titre gracieux par Angers Loire habitat d’un terrain de 1 000 m2 au Jardin de Cocagne Angevin qui y installera une ferme urbaine dont il aura la charge. « Ce projet s’intègre parfaitement à ce quartier. Il correspond à nos engagements liés à la préservation de l’environnement, aux valeurs de proximité que nous défendons et à l’attention que nous portons à nos locataires. » indique Laurent Bordas – directeur général d’Angers Loire habitat

Objectif : créer un espace de production maraîchère certifié Agriculture Biologique en milieu urbain. Carottes, cé- leri, choux, salades… seront produits localement et vendus en circuit extra-court sur le marché du site de l’ « Echappée Belle » 8 rue Edouard Floquet à Angers tous les mardis de 17h à 19h. Des paniers de légumes bio seront aussi proposés aux habitants du quartier.

Ce projet, qui favorise la production locale, les circuits courts, le respect des saisons et répond aux enjeux cli- matiques participe aussi à la création d’emplois locaux, non délocalisables, et à l’insertion professionnelle. Au total ce seront 8 équivalents temps plein qui seront créés à terme pour une quinzaine de postes de jardiniers en insertion professionnelle qui viendront travailler ici.

Le terrain a déjà été investi par les équipes du Jardin de Cocagne Angevin pour la préparation des sols. Les premières cultures seront plantées à partir de la fin du mois de juin et les premières récoltes arriveront dès le mois de septembre.

Ce projet de ferme urbaine s’inscrit dans le programme « Cultivons notre terre » porté par Angers Loire Métro- pole, lauréat de l’appel à projets « Quartiers Fertiles » lancé par l’ANRU. Son ambition : développer l’agriculture urbaine dans les quartiers en renouvellement urbain de Belle-Beille et Monplaisir, en associant les habitants aux cultures et à l’animation des lieux. À Belle-Beille, deux autres projets ont été retenus et sont en phase de lancement. L’un, au pied des résidences des 20, 30 et 40 avenue Notre-Dame-du-Lac, est porté par l’association des Belles Pailles. L’autre, sur les 10 000 m2 de l’ancien terrain de rugby de l’université, consistera en l’installation d’une ferme circulaire par l’entreprise Penrose.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide