Angers

L’exposition « Le Chant des Ondes. Des sirènes à Mélusine » fait une escale au château d’Angers

Publié

le

Affiche de l’exposition © Château d’Angers

Le 8 juin 2024, les sirènes débarquent au château d’Angers ! L’exposition « Le Chant des
Ondes. Des sirènes à Mélusine » s’arrête pour une longue escale en Anjou. Elle invite petits et grands à plonger dans l‘élément aquatique à la rencontre de ses créatures légendaires.

Un évènement immersif

Baignée d’ambiances visuelles et sonores, cette exposition présente un ensemble de créations d’artistes, d’installations vidéos et d’objets anciens et contemporains. Elle nous raconte l’histoire de ces créatures dont le point commun, dans les contes et légendes, est le plus souvent de quitter leur monde aquatique pour aller vers le château où vit le prince
dont elles tombent amoureuses.

Cohérence avec la tapisserie de l’Apocalypse

On découvre qu’une des figures féminines de la tapisserie de l’Apocalypse, ce chef-d’œuvre médiéval présenté toute l’année au sein du château, présente des similitudes avec l’image médiévale de la sirène, et que l’histoire de Mélusine a été écrite pour des proches de Louis I er d’Anjou. Le parcours a également été enrichi par des prêts d’œuvres provenant
des collections des musées d’Angers et du Musée Jules-Desbois de Parcay-les-Pins (49).

Au cœur du milieu aquatique

Les grandes figures mythiques liées à l’eau sont évoquées : les sirènes des mythes et contes au chant envoûtant, Mélusine, la fée bâtisseuse issue des légendes médiévales qui se métamorphose dans son bain en secret, les nymphes de l’Antiquité, les ondines issues de l’imaginaire romantique allemand, les russalki des légendes slaves ainsi que la figure
d’Ophélie qui fascina tant les artistes du Symbolisme. Qu’elles soient funestes, nourricières ou encore symboles d’amour impossible, ces êtres hybrides sont d’éternelles muses, une constante source de fascination.

Une exposition itinérante

Après le Musée Benoît-de-Puydt à Bailleul, le Château de Puyguilhem, le Château de Pierrefonds, les Tours de la Rochelle et le Château de Carrouges, c’est au tour du Domaine national du château d’Angers d’accueillir cette exposition itinérante du Centre des monuments nationaux.