Élections régionales 2021

Élections régionales. Les Républicains appellent à aller voter pour affirmer la victoire de Christelle Morançais

Publié

le

Après la large victoire de Christelle Morançais au premier tour des élections régionales, le parti Républicain appelle les citoyens à venir voter au second tour pour empêcher la gauche d’accéder au pouvoir et maintenir Christelle Morançais à la tête des Pays de la Loire.

Dans un communiqué de presse, la fédération des Républicains du Maine-et-Loire s’est félicité des résultats obtenus au premier tour des élections régionales et départementales « les résultats démontrent une nouvelle fois la force de notre ancrage territorial et l’adéquation de nos valeurs avec les attentes des Français ». Mais la fédération regrette le fort taux d’abstention et incite les citoyens à aller voter pour ce deuxième tour, dans le but d’assurer la victoire de Christelle Morançais. Mais la fédération espère aussi que ce taux d’abstention n’a pas faussé les résultats et s’inquiète de l’alliance de la gauche officialisée récemment « Il est impératif de faire un total barrage à la gauche désormais « unie » autour des écologistes, des socialistes et des extrémistes de la France Insoumise » martèlent-ils. Pour eux, une élection de la gauche à la tête des Pays de la Loire serait « une catastrophe pour notre Région et nous précipiterait dans l’abîme ». Pour la fédération du Maine-et-Loire des Républicains, il inenvisageable de « voir fleurir des ZAD partout ».

La fédération salue Christian Gillet

Dans son communiqué, la fédération des Républicains du Maine-et-Loire n’a pas oublié d’évoquer les élections départementales. Elle s’est félicité des résultats du premier tour et espère même vouloir placer plus de binôme à la tête des cantons pour conforter la majorité départementale. Pour justifier la victoire, elle s’appuie sur « la très bonne gestion qui nous caractérise nous a permis de présenter un excellent bilan financier ». Enfin, la fédération a tenu à saluer le président départemental sortant, Christian Gillet, qui s’est fait éliminer au premier tour « battu malgré une campagne digne ».