Agriculture

Intrusions et tags diffamatoires dans des exploitations du Maine-et-Loire, la FDSEA et la JA49 réagissent

Publié

le

Image d’archive FDSEA

La FDSEA du Maine-et-Loire et la JA49 réagissent après les intrusions et les tags diffamatoires dans des exploitations du Maine-et-Loire.

« Il n’est pas tolérable de laisser faire des individus qui, quelque soient leurs revendications,
s’introduisent dans des propriétés privées (qui sont aussi des lieux de vie pour les familles,
parents et enfants) et portent atteinte aux biens et personnes
 » s’insurgent la FDSEA et la JA49. Après les actes en Mayenne et en Loire-Atlantique, c’est au tour d’exploitations agricoles du Maine-et-Loire d’être victimes d’intrusions et de tags diffamatoires. « Nos organisations savent s’organiser : s’il le faut, nous monterons la garde dans toutes nos exploitations, dans le respect de la loi, bien entendu et en partenariat avec les services de gendarmerie du département » précisent les organisations.

La FDSEA et la JA49 restent très attentif

La FDSEA et la JA49 ne compte ne pas se laisser faire. « Le travail fait par les agriculteurs est suffisamment exigeant. Ils n’ont pas besoin de pression supplémentaire, qui leur gâche la vie par des actes injustifiés, dégradants, humiliants et injustes » expliquent-ils. Face à ces nouvelles incursions inadmissibles, la FDSEA et les JA de Maine-et-Loire seront particulièrement attentifs à la mise en place rapide d’une cellule DEMETER dans le département, dans le prolongement de la cellule nationale du même nom inaugurée récemment par le ministre de l’Intérieur, qui a pour vocation d’assurer le suivi des atteintes au monde agricole.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 78 = 84