Politique

Edouard Philippe et Christophe Béchu, deux amis, une seule vision, « Horizons »

Publié

le

Archives DR – Le Premier Ministre Edouard Philippe dévoile le « Plan Vélo » à Angers.

L’ancien Premier ministre Edouard Philippe lance depuis sa ville du Havre son parti avec le soutien du Maire d’Angers, Christophe Béchu. Une décision importante venant de ceux qui n’ont jamais été encarté chez La République En Marche, avec en commun Alain Juppé, ancien Maire de Bordeaux et ancien sous-préfet de Segré.

Dans sa ville du Havre, l’ancien Premier ministre dévoile ce samedi le nom et les contours de ce parti en présence de nombreux parlementaires de la majorité et plus de 3000 personnes, à deux cent jours de la présidentielle lors de laquelle il a promis de soutenir Emmanuel Macron si celui-ci se représente. Une séquence officielle lancée ce matin , par son ami et soutien Christophe Béchu, Maire d’Angers et qui préside le collectif de la République des maires.

Selon Edouard Philippe « L’objectif, c’est de participer à la nouvelle offre politique qui découlera de cette campagne présidentielle », avait-il affirmé dans un message vidéo diffusé samedi dernier lors du « campus » de LREM à Avignon, avec dans le viseur les prochaines élections législatives et à long terme pourquoi pas les Présidentielles en 2027, « un combat au long cours et à long terme » comme il l’annonce ce matin.

Le nouveau parti d’Edouard Philippe se nomme « Horizons » « Il faut, pour faire bien, voir loin », a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe, en dévoilant le nom de son nouveau parti ce samedi, appelé « Horizons », et le Maire d’Angers en sera le Secrétaire Général, numéro deux du parti.

«Avec Horizons, nous allons définir une stratégie pour la France, c’est une aventure collective», a-t-il lancé dans sa ville du Havre, en expliquant que le nom avait été choisi «parce qu’il faut voir loin». «Son positionnement, c’est devant», avec «une logique de partenariat, de rassemblement» autorisant la double appartenance , et «la ligne est de préférer la sérénité à la fébrilité», a ajouté l’ancien Premier ministre, ex-LR. «La deuxième ligne claire est le soutien au président de la République» pour que «les cinq années qui viennent soient des années utiles», a-t-il ajouté. Car «très clairement, mon objectif en 2022 est que le président de la République Emmanuel Macron soit réélu», a-t-il lancé, alors que certains le soupçonnent de vouloir faire cavalier seul.

«Cette réélection passera par un élargissement de sa base électorale» et «l’objectif est de créer un vrai parti, avec des statuts qui seront déposés lundi, une charte des valeurs», a-t-il affirmé, expliquant que les maires y auraient une place particulière avec une «assemblée» qui élira le vice-président. Alors que la Macronie essaie de structurer une «maison commune», il a assuré que «si c’est une bannière, nous serons derrière».

Droite et LREM, des lieutenants et des Députés ont fait le déplacement au Havre, « Je vis mes dernières heures au sein des Républicains », a déclaré sur BFMTV, Arnaud Robinet, maire Les Républicains de Reims (Marne), qui compte rejoindre le mouvement d’Edouard Philippe. Il évoque « deux droites irréconciliables au sein de Les Républicains ».

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − = 6