Culture

Stromae surprend avec « Santé » [VIDEO]

Publié

le

Après une longue pause loin de la lumière pour se requinquer, l’artiste belge est de retour une chanson inédite « Santé »

Ce vendredi 15 octobre 2021 est placée sous le signe des retours fracassants ! Il n’y a pas qu’Adele qui revient avec une nouvelle chanson aujourd’hui, le Belge Stromae fait lui aussi une petite surprise à son public. Le chanteur a sorti – sans prévenir – une toute nouvelle chanson.

On savait que l’artiste de 36 ans s’était remis au travail. Plusieurs festivals l’été prochain (l’interprète de Alors on dansePapaoutai ou Formidable est annoncé à Rock en Seine, le dernier week-end d’août 2022.) ont même été confirmés ces derniers jours. Mais, il n’avait rien annoncé sur ce come-back. Pas un indice sur ses réseaux sociaux. Paul Van Haver – de son vrai nom – est, on le sait, un génie du marketing

Il publie ce matin son premier inédit depuis Défiler en 2018, morceau-fleuve de près de 9 minutes conçu pour accompagner une collection de vêtements. Mais, c’est – en vérité – sa première vraie chanson depuis août 2013 et la sortie de son deuxième disque Racine Carrée au succès stratosphérique, 2 millions d’exemplaires vendus rien qu’en France. Aucun artiste n’a fait mieux depuis. Cette usine à tubes l’avait emmené pendant deux ans sur les scènes en Europe et aux États-Unis. Là-bas, il s’était produit en 2015 à Coachella, plus grand festival du monde et Kanye West l’avait même rejoint sur scène pour Alors on danse. Stromae était aussi passé par l’Afrique, au Rwanda, pays d’origine de son père, tué là-bas en 1994 pendant le génocide. 

Stromae a, lui aussi, traversé une période turbulente. Le chanteur aux 3 millions d’albums vendus n’a jamais fait mystère du gros coup de mou qui a suivi. « Même si on vend du rêve, ça reste un métier, et comme dans n’importe quel métier, quand on travaille de trop, on arrive à un burn-out », avait-il concédé en 2018 dans un entretien accordé à France 2. Outre une « grosse fatigue physique », la mégastar avouait aussi avoir souffert de la prise d’un médicament, le Lariam (un anti-paludéen, ndlr). « Il me fallait le temps de me reconstruire car c’était pas super chouette », confiait-il. « J’avais fait 200 concerts en deux ans, ce qui était un nombre insensé. C’était une superbe expérience mais (…) c’est allé trop vite ».

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 − 44 =