Angers

Avec la venue de Jean-Marc Ayrault à Angers, ils invitent « Notre-Dame-des-Landes » dans le débat

Publié

le

Archives AFP / Alain Jocard

Archives AFP / Alain Jocard

Demain, le Parti socialiste tiendra sa convention régionale au Centre des congrès d’Angers. Jean-Marc Ayrault, premier ministre, sera invité d’honneur. Les représentants de la liste au prochaine élections municipales « Angers, Vivre mieux naturellement » veulent inviter le projet d’aéroport de «  Notre-Dame-des-Landes » dans le débat.

« Nous profitons de ce rassemblement de tous les élus socialistes de la région pour rappeler que de très nombreux citoyens, à Angers, comme ailleurs, refusent avec conviction et opiniâtreté le projet d’aéroport à ND des Landes. Ce ne sont pas des paroles en l’air. Ce refus trouvera à s’exprimer lors des prochaines échéances électorales, par exemple lors des élections municipales de mars 2014. 

Bien sûr, les élus socialistes ont pu trouver, ici ou là, des alliés de circonstance et ils mettront du vert sur leurs affiches. Mais, ces arrangements politiques ne masqueront pas la réalité : avec ce projet d’aéroport, deux modèles de société s’opposent. Le premier prône la « compétitivité des territoires », veut « attirer les décideurs » et espère le « retour de la croissance ». Au nom de cet économisme triomphant, il n’hésite pas à gaspiller les terres agricoles, à dépenser outrageusement l’argent public et à financer un mode de déplacement polluant et énergivore. Le second modèle refuse les politiques de prestige. Il combat le réchauffement climatique. Il veut défendre la biodiversité, la préservation des ressources, ici et maintenant, pas dans les discours des conférences environnementales. Il mise sur le travail local, sur une économie plurielle et solidaire, sur le partage, pour aller vers un emploi pour tous.

Les élus qui défendent ce projet « grand aéroport » disent vouloir désenclaver l’ouest de la France. Ils ne font que l’enfermer dans une logique ancienne et dépassée. Nous les appelons à ouvrir les yeux, à écouter les remarques pertinentes exprimées par les experts chargés d’étudier la méthode de compensation des dégâts environnementaux et à saisir la perche ainsi tendue pour abandonner ce projet inutile et anti-écologique. » indique Stephane Raimbault et Laurent Evain, représentant la liste « Angers, Vivre mieux naturellement »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
2 Commentaires

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

43 + = 50