Gastronomie

Au cœur des Mauges dans le Maine-et-Loire, les Bocaux du Bocage font sensation.

Publié

le

Au cœur des Mauges dans le Maine-et-Loire, les Bocaux du Bocage font sensation.

Le 21 octobre dernier, les Bocaux du Bocage et la Maison Beduneau inauguraient leur nouveau laboratoire de production, en présence des partenaires et de Madame Florence Dabin, présidente du Conseil départemental de Maine-et-Loire, venue apporter son soutien au développement de l’entreprise et à l’économie locale. Un bâtiment tout neuf de 500 m2 , équipé de chambres froides et de matériels de cuisson dernier cri, pour faire face à la demande de plats traditionnels cuisinés en bocal.

Depuis sa création en 2017, Les Bocaux du Bocage connaissent une croissance régulière et continue. La crise sanitaire de 2020-2021 a considérablement augmenté la demande de plats cuisinés à réchauffer, particulièrement dans le secteur hôtelier. En effet, face à la fermeture des restaurants, les hôtels ont dû s’adapter rapidement et proposer des solutions de restauration à leurs clients. Ils se sont naturellement tournés vers les Bocaux du Bocage, intéressés par la qualité des produits proposés et la facilité de stockage et de mise en œuvre. « Nous travaillons artisanalement des recettes traditionnelles, avec des produits frais, sans additifs, sans conservateurs. Nous privilégions au maximum un approvisionnement régional (Pays de la Loire) et l’agriculture française. Notre procédé de mise en conserve dans des bocaux en verre permet de garder les qualités gustatives et nutritionnelles des plats, pendant 3 ans. Et puis, un dernier point important pour les hôteliers, les bocaux se réchauffent au micro-ondes en quelques minutes ! », explique Alexandre Béduneau, chef de formation, cofondateur avec son frère Matthieu de la marque.

Faire face à la croissance : des investissements nécessaires

En 2021, la production de Bocaux du Bocage a doublé, passant à 300 000 bocaux produits annuellement. L’équipe s’est également agrandie avec aujourd’hui 8 personnes à temps plein. Pour face à la croissance et pour le confort de travail de l’équipe, l’investissement de près de 500 000 € dans un nouvel outil de production devenait indispensable…

Le 21 octobre dernier avait donc lieu l’inauguration du nouveau laboratoire, en présence des partenaires, des clients, des amis et de la famille… À cette occasion, Florence Dabin, présidente du Conseil départemental, est venue apporter son soutien au développement de l’entreprise et de l’économie locale. Une véritable reconnaissance pour cette entreprise familiale, au cœur des Mauges en Anjou qui existe depuis 4 générations !

C’est en 1914 que Julien et Joséphine, la première génération s’installe dans la ferme qui existe encore aujourd’hui. Dans les années 1980, Jean-Marie Beduneau, le papa d’Alexandre et Matthieu, transforme la ferme en élevage d’oies et de canard, et produit rillettes et pâtés. Et il commence à proposer aux particuliers quelques plats traditionnels en bocal, comme le cassoulet ou le confit de canard. Le succès de ces produits lui donne l’idée d’ouvrir une auberge – l’Auberge du Jeu qui réouvrira début 2022 dans un nouveau format –, dans une ancienne grange réhabilitée, au cœur de la ferme familiale… Alexandre et Matthieu rejoignent l’aventure en 2004 et lancent en 2017, avec deux autres associés, les Bocaux du Bocage, une offre de plats traditionnels en bocal à destination des hôtels, cafés, guinguettes et épiceries fines qui peuvent ainsi proposer facilement une restauration de qualité à leurs clients.

« Dans les années à venir, l’objectif est de stabiliser la croissance, de continuer à innover et d’étoffer notre gamme. Nous venons tout juste de mettre au point deux nouvelles recettes : le velouté de courgettes au Kiri et les gnocchis épinards au gorgonzola… Nous sommes en train de développer l’offre aux entreprises afin qu’elles puissent proposer à leurs salariés ou lors de leurs réunions, un déjeuner complet, avec un plat chaud, sur place », conclut Alexandre Beduneau…

Des recettes traditionnelles en bocaux

Les Bocaux du Bocage produisent actuellement 300 000 bocaux par. Des recettes traditionnelles salées et sucrées, avec au total plus de 70 références proposées. À noter quelques musts, comme le Sauté de volaille à la crème de coteaux du layon (inspiré du poulet de Georges Blanc, souvenir du passage d’Alexandre dans les cuisines du Triple étoilé Michelin !) ou encore la Nantiflette (une tartiflette au curé nantais) ou encore le Parmentier de canard côté salé ; le fondant au chocolat ou le clafoutis poire-chocolat côté sucré, sans oublier la gamme des tartinables (rillettes de canard, terrine de lapin, houmous…).

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement