Angers

Angers – Municipales : Béatse : « Je suis l’homme des angevins ».

Publié

le

Archive Mario Fournier / Frédéric Beatse, Maire d'Angers et candidat à sa succession

Archive Mario Fournier / Frédéric Beatse, Maire d’Angers et candidat à sa succession

Le maire sortant PS, candidat à sa réélection, a donné ce soir aux greniers Saint-Jean sa réunion publique d’entre-deux tour, en présence des élus socialistes de la région et de son prédécesseur Jean-Claude Antonini.

Marc Goua, Jacques Auxiette ou encore Jean-Claude Antonini sont venus soutenir Frédéric Béatse pour cette dernière grande réunion avant le scrutin de dimanche. Celle-ci a commencé par une intervention préliminaire de Rachel Capron qui a vanté une campagne mobilisatrice : 80 000 lettres nominatives envoyées, 30 000 portes frappées ou encore 30 000 lettres envoyés aux abstentionnistes de dimanche dernier. Elle a d’ailleurs présenté cette soirée comme « une soirée de mobilisation ».

Le candidat PS s’est dit déterminé et fier « qu’Angers est échappée à la vague bleue nationale ».

Il salut le retrait de Jean-Luc Rotureau « qui ouvre la porte de la victoire » et souhaite aller de l’avant, comme l’atteste sa déclaration « les divisions sont désormais derrière nous ». Il a une nouvelle fois vanté son bilan, illustré par les classements de la ville dans la presse nationale et souhaite rassembler le plus fortement possible. La ville a , selon lui, de quoi voir l’avenir de manière optimiste, notamment grâce à sa qualité de vie.

Il s’est ensuite lancé dans une énumération des valeurs qui caractérisent selon lui la ville : solidarité, proximité, équilibre inter-générationnel, égalité ou encore tolérance. Tolérance notamment illustrée par les faibles scores frontistes. Il attribue ce mérite à l’ « équilibre » angevin.

Frédéric Béatse a rappelé les grandes mesures de son projet, qu’il qualifie d’équilibré et de réaliste. Trois infrastructures majeures : Angers Rives nouvelles (il rejette l’accusation de projet pharaonique par les chiffres : 2% du budget de la ville pour « attirer les entreprises et créer de l’emploi ») une demi-ligne de tramway et le projet Gare +. Il a au passage émis de forts doutes sur le caractère réaliste de la proposition UMP de construire un nouveau pont pour le tracé du tramway.

L’emploi est « la priorité des priorité » et serait alors la condition de tout investissement public, tout comme le pouvoir d’achat ( tarif spécifique dans les transports en commun, lutte contre la précarité énergétique, baisse du niveau d’investissement pour ne pas augmenter la pression fiscale).

Le candidat a aussi présenter ses projets en matière d’écologie et de culture (rénovation de la médiathèque Toussaint notamment).

Il a fini son discours en prônant les valeurs très à la mode de la transparence (déclaration du patrimoine des colistiers en cas d’élection) et du non-cumul du mandat en se considérant comme « un maire à temps complet ».

L’objectif de la dernière ligne droite est de mobiliser les abstentionnistes pour l’équipe de Frédéric Béatse. A noter, une nouvelle mesure apparue entre les deux tours : l’essai de la gratuité des transports en commun un week-end par mois.

Les angevins départageront les deux candidats dimanche.

Quentin Pasquiou

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide