Angers

Angers – Municipales. Pour Frédéric Béatse : « La surprise existera dimanche soir »

Publié

le

Credit AM - Frédéric Béatse , maire et candidat aux prochaines élections municipales à Angers

Credit AM – Frédéric Béatse , maire et candidat aux prochaines élections municipales à Angers

A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce mardi dans son local de campagne de la Roseraie, Frédéric Béatse , entouré des cadres de sa campagne, est revenu sur les résultats du premier tour de ces élections municipales 2014, mais surtout sur son ambition à l’aube du second tour pour la ville d’Angers.

Avec 26.8% des suffrages exprimés au premier tour, dimanche dernier, Frédéric Béatse se félicite tout d’abord d’avoir contrecarré une victoire toute tracée que les sondages et de nombreux observateurs attribuaient volontiers à son adversaire au second tour, Christophe Béchu. Fort d’un score qu’il juge « tout à fait intéressant », compte-tenu de la présence de listes divergentes de gauche, le maire sortant compte plus-que- jamais incarner une ville d’Angers à contre-courant d’une vague bleue annoncée.

Avant d’entrer dans le cœur de sa campagne pour le second tour, Frédéric Béatse a d’abord tenu à saluer le retrait de Jean-Luc Rautureau, annoncé hier, et résultant d’un accord préalable entre les deux hommes. L’occasion de souligner les 16.8% de suffrages obtenu par la liste divers-gauche dimanche dernier, qui portent à près de 42% le score des deux candidats incarnant la municipalité sortante. Affichant une certaine sérénité face aux 35% de voix obtenus par Christophe Béchu, Frédéric Béatse ne manque pas de pointer les 10 points perdus par le candidat UMP par rapport au premier tour des municipales de 2008. Le maire sortant poursuit en rappelant, à l’adresse de son adversaire, que la mairie d’Angers « ne doit en aucun cas être une étape de carrière, mais doit nécessairement être animée par un projet de long terme, lequel n’est pas une aventure mais un programme ». Estimant les projets concurrents au premier tour « plus ou moins en écho » avec celui qu’il porte, Frédéric Béatse se réjouit néanmoins de « la distance marquée par les candidats perdants avec celui de Christophe Béchu ». Et maintenant évincées les différentes candidatures alternatives de gauche, c’est dans une « plus grande clarté » que Frédéric Béatse rappelle les principaux engagements de sa campagne, pour une ville d’Angers où il estime que le rapport gauche/droite « est aujourd’hui de l’ordre du 50-50 ».

Frédéric Béatse profite donc de ce constat pour affirmer que « son ambition pour la ville d’Angers dépasse les clivages politiques », et utilise même l’expression d’un « second tour de rassemblement ». Le maire sortant avance donc serein face à la bataille du second tour, persuadé que les angevins sont « conscients du projet de qualité proposé », et adresse un dernier mot à l’égard des sondages qui lui seraient défavorables avant le vote de dimanche prochain : « Les électeurs ne suivent pas les pronostics, mais leur intuition, leur cœur. »

Corentin Thiere

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide