Angers

L’œuvre d’Edward Baran retracée au musée des Beaux Arts d’ Angers

Publié

le

Edward Baran devant ses oeuvres

C’est en compagnie de la conservatrice du musée des Beaux Arts d’Angers Christine Besson ainsi que de Christian Rouiller, son ami et collègue qu’il rencontra à l’école des Beaux arts d’Angers en tant que professeur, que l’artiste Edward Baran expose ses œuvres les plus importantes ainsi que d’autres plus inédites au musée des Beaux Arts d’Angers.

De nationalité polonaise mais vivant en France depuis 1966, Edward Baran est passé par plusieurs techniques artistiques. Il débuta par de la tapisserie monochrome et sombre inspirée par le milieu populaire de son enfance en Pologne. C’est en 1978 qu’il commence ses premières œuvres de papiers évidés, technique qu’il sublimera d’année en année. La « destruction organisée » de ses œuvres, comme l’artiste nomme sa technique, évolue au fil du temps comme on peut l’observer pendant cette exposition organisée chronologiquement. A ses débuts, Edward Baran utilise des matériaux très communs comme le papier fin qu’utilisent les boulangers mais il passera ensuite par le papier journal ou des feuilles de partitions musicales avant finalement d’utiliser la toile. Outre l’utilisation récurrente de support papier primaire, l’artiste plasticien complète souvent ses œuvres avec du fil. « Vous savez bien que tout ne tient qu’à un fil. Et voilà, je n’arrête pas de tourner autour » affirme d’ailleurs Edward Baran.

En plus de ses nombreuses œuvres de papiers évidés, on à l’occasion de voir certaines de ses peintures, technique qu’il a repris au début des années 2000, mais aussi une série des Estampages largement influencées par un des ses voyages en Italie comme plusieurs autres de ses œuvres d’ailleurs. En contraste avec ces œuvres figées, des courts essais de film tourné par Edward Baran lui-même sont aussi présents ainsi qu’un film d’une heure réalisé par son ami Christian Rouiller qui l’a suivi dans son atelier dix ans durant.

C’est une exposition retraçant toute la vie artistique d’Edward Baran que l’on à la chance de voir au musée des Beaux Arts d’Angers, et dont on ne sort pas indifférent.

Emmanuel Engelbach

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 − = 18