Angers

Scania dévoile son 300 000ème camion à Angers.

Publié

le

‘inLe maire d’Angers Christophe Béchu s’est déplacé pour l’inauguration du Camion

L’entreprise d’assemblage Scania à Angers inaugurait vendredi 20 mai, le 300 000ème camion sorti d’usine. C’est une excellente nouvelle pour la marque qui était leader du marché l’année dernière.

« Ce qui fait notre différence, c’est notre philosophie de travail » soutient Jean-Philippe Martin, communication manager chez Scania production Angers. L’année dernière, la marque était leader du marché des camions. L’usine d’assemblage d’Angers est l’une des pièces maîtresses de cette réussite et se veut autonome. L’usine possède sa propre fonderie et un grand nombre de pièces proviennent du groupe.

Assemblage d’un camion

« un camion c’est entre 18 000 et 20 000 pièces » poursuit-il, l’entreprise gère toute la réception des pièces. Lorsque les pièces d’assemblages rentrent dans l’usine le matin, c’est un camion qui ressort sur ses roues à la fin de la journée. L’usine produit une centaine de camions par jour. Elle ne surproduit pas, chaque camion à un client.

Une politique de recrutement

L’entreprise recrute uniquement des intérimaires en usine. Ils sont déjà formés à l’intérieur de l’usine et c’est ce qui fait leur force. La volonté de produire plus, a mis en place un système horaire en 2/8, les employés travaillent soit le matin, soit l’après-midi.

Seulement 17% de femme travaille dans l’usine Scania à Angers, « c’est trop peu » disent-ils, leur objectif est d’atteindre les 30 % en 2025 et de casser les codes d’un milieu très masculin. En revanche, « nous avons beaucoup de femmes dans les bureaux » ajoute Carl Pattyn, président de Scania France.

Un 300 000ème

Le 300 000ème camion, avec plus de 700 chevaux fait la fierté notamment du Maire d’Angers, Christophe Béchu, « c’est une façon d’encrer cette marque encore un peu plus dans le territoire angevin. Scania est reconnu mondialement, on connais tous quelqu’un dans notre entourage qui travaille à Scania.

Carl Pattyn ne cache pas sa joie et assure vouloir laisser un bel héritage à ses enfants, les futurs repreneurs. Il souhaite notamment développer les camions électriques.