Angers

Rythmes scolaires à Angers : « tout ça pour ça ! » selon la minorité

Publié

le

Archive Mario Fournier / Frédéric Beatse, ancien Maire d'Angers et leader de la minorité angevine

Archive Mario Fournier / Frédéric Beatse, ancien Maire d’Angers et leader de la minorité angevine

« La mise en place d’un Grenelle sur les rythmes scolaires a été un argument fort de la campagne de Christophe Béchu.

L’ancienne minorité et son équipe de campagne ont tenu des propos virulents à l’égard de l’ancienne municipalité lorsque celle-ci a décidé de mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires et d’ouvrir une concertation sur les modalités de cette mise en œuvre. Que n’avons-nous pas entendu ! « Mascarade de concertation », « insuffisance de dialogue », « pas de débat en commission ou en conseil municipal », …

Ce Grenelle promettait de faire encore mieux que ce que nous avions réalisé en termes de concertation. Pour rappel, et avec l’énergie de tous les agents concernés, entre janvier et mai 2013, ce sont 5 rencontres organisées dans les quartiers, 2 conférences des parents, 3 rencontres thématiques, les rencontres avec les enseignants, les syndicats, les associations, 4 000 questionnaires reçus sur 9 000 diffusés aux familles, temps d’information et de décision en Conseil Municipal….

Mais quel contraste entre le Grenelle tant attendu et la réalité ! Nous sommes loin de la qualité de la concertation conduite par Frédéric Béatse et pourtant qualifiée de « mascarade ».

Sur le contenu des propositions, le scénario de maternelle proposant les temps d’activité périscolaire (TAP) après la pause méridienne était également celui retenu par l’équipe de Frédéric Béatse. Ce fonctionnement respecte le mieux le rythme des tous petits. Néanmoins, nous aurions laissé le choix aux groupes scolaires de le mettre en place progressivement ou d’appliquer le scénario retenu pour l’élémentaire. La minorité l’a suggéré au Maire, il y a quelques jours lors d’un entretien, mais visiblement sans être entendue.

Concernant le scénario retenu pour l’élémentaire (créneaux de TAP d’1h30 les lundis et vendredis pour toutes les écoles), nous pouvons nous satisfaire que ce temps d’1h30 soit préservé pour permettre des activités intéressantes y compris en dehors de l’établissement. Cependant, nous nous inquiétons des plages fixes pour toutes les écoles simultanément. De ce fait, les structures culturelles, sportives, associatives ne seront pas accessibles à tous les élèves d’élémentaire (environ 5 600 enfants) faute de créneaux suffisants. La minorité s’inquiète donc de la perte en qualité des activités proposées aux jeunes Angevins.

En conclusion, le décalage entre la communication et l’action de la majorité est ici frappant :

– Sur la forme : justifier un Grenelle en invoquant le manque de négociation l’année dernière pour faire moins cette année

– Sur le fond : reconnaître le bien-fondé de la réforme tout en mettant en place une nouvelle organisation qui va en réduire les biens faits pour les enfants en altérant la qualité des activités… »

Laure REVEAU, conseillère municipale, au nom du groupe Aimer Angers

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide