Sante

Covid-19 Pays de la Loire. Clusters dans les thés dansants, voyages : L’ARS constate parfois « l’absence de listes de rappel ou avec des numéros fictifs »

Publié

le

Covid-19 Pays de la Loire. Clusters dans les thés dansants, voyages : L’ARS note « l’absence de listes de rappel ou avec des numéros fictifs »

C’est chez les plus âgés des Pays de la Loire que le nouveau rebond de l’épidémie de se constate avec un taux d’incidence à plus de 100 cas testés positifs dans le Maine-et-Loire pour 100 000 habitants sur une semaine chez les plus de 65 ans . C’est le taux le plus important de France métropolitaine.

« Une situation à vigilance accrue », prévient Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l’Agence Régionale de Santé.

Une situation que l’on retrouve dans différentes intercommunalités du Maine-et-Loire où le taux d’incidence dans cette catégorie d’âge est même à plus de 200 pour 100 000 habitants.

Un taux d’incidence chez les séniors qui s’envole avec la création de clusters importants. « C’est un relâchement des mesures barrières qui a facilité la formation de ces clusters à l’origine du démarrage de cette situation épidémique préoccupante en Pays de la Loire. » note Pierre Blaise, directeur scientifique de l’ARS des Pays de la Loire dans sa dernière chronique. Evoquant l’exemple d’un bus parti de la Sarthe vers le sud de la France où prenant aussi l’exemple d’autres séjours « pouvant rassembler plusieurs centaines de personnes. Vers des destinations européennes où le virus a repris sa circulation. Voyageant sur des durées de plusieurs heures dans des cars ou des avions, partageant gite et couvert au long du voyage. Voyages étalés sur une durée permettant au virus de développer plusieurs cycles de reproduction avant d’être débusqué. On retrouve alors dans ces clusters ce que l’on appelle un taux d’attaque, c’est-à-dire le nombre de personnes positives rapporté au nombres de personnes participant à l’événement, à des niveaux rarement vus. Jusqu’à 50% des personnes contaminés au cours du même voyage. »

Des clusters sont aussi présents dans des thés dansants propices au relâchement des mesures barrières puisque l’on peut y boire et manger et se regrouper nombreux dans des salles closes (parfois mal aérées). Rassemblant des personnes se pensant invulnérable au virus puisque vaccinées, passe sanitaire en règle. Pouvant rassembler 500 personnes sur quelques heures. « On a également plus tracer des contaminations de thé dansant en thé dansant. Avec des cas contacts dûment d’un thé dansant dûment identifiés qui se retrouvaient organisateurs du thé dansant suivant ! … et cas index ! Le tracing a parfois été rendu particulièrement délicat puisque des listes de rappels n’avaient pas été établies ou même constituées de numéros fictifs ! » note le médecin de l’ARS.

« C’est donc bien un relâchement des mesures barrières qui a facilité la formation de ces clusters à l’origine du démarrage de cette situation épidémique préoccupante en Pays de la Loire. » affirme Pierre Blaise.

Depuis des recommandations ont été faites auprès des organisateurs de voyage et le port du masque imposé dans les salles de bals ou thés dansants.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide