Angers

Maine-et-Loire. Combien d’habitants dans votre commune au 1er janvier 2015 ?

Publié

le

DR

DR

L’Insee publie aujourd’hui les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région. Ils entreront en vigueur au 1er janvier 2015 et feront référence dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires qui organisent la vie locale (finances locales, vie municipale, fonction publique territoriale, etc.). Ces populations, dites « légales », sont authentifiées par le décret n°2014-1611 du 24 décembre 2014 et remplacent les populations publiées fin décembre 2013.

Le Maine-et-Loire compte un peu plus de 795  000 habitants au 1er janvier 2012, ce qui en fait le deuxième département le plus peuplé de la région des Pays de la Loire. Depuis 2007, la progression de sa population est légèrement supérieure à la moyenne nationale et se concentre principalement dans les communes périurbaines d’Angers.

Au 1er janvier 2012, le Maine-et-Loire compte 795  557 habitants, soit 22  % des résidents des Pays de la Loire. Au cours des cinq dernières années, la population du Maine-et-Loire a augmenté de près de 25  000 habitants, soit environ 5  000 personnes de plus chaque année.

Depuis 2007, la population de Maine-et-Loire progresse chaque année de 0,6  %. Cette croissance est légèrement supérieure à celle enregistrée sur l’ensemble de la France. Elle place le département au 30e rang au niveau national, juste devant le Val-de-Marne et derrière le Gers. Sa croissance s’explique pour plus de 80  % par l’excédent des naissances sur les décès (solde naturel). Le reste est dû à l’excédent des arrivées sur les départs en Maine-et-Loire (solde migratoire). Ces deux composantes de l‘évolution démographique se retrouvent de manière identique sur les départements de la Mayenne et de la Sarthe.

À l’intérieur du département, le dynamisme démographique est particulièrement important dans les communes périurbaines de la grande couronne angevine ainsi que le long des axes routiers Angers-Laval et Angers-Le Mans. Les trois plus grandes villes du département perdent des habitants entre 2007 et 2012  : Angers (-  2  091), Cholet (-  190) et Saumur (-  590). Des villes comme Trélazé, Les Ponts-de-Cé ou Avrillé en gagnent respectivement 899, 475 et 415.

En cinq ans, Angers Loire Métropole gagne 2  550 habitants mais c’est la communauté de communes de la Région du Lion-d’Angers qui connaît l’évolution annuelle moyenne la plus forte avec 2,3  % de croissance. Six communes de Maine-et-Loire ont connu une croissance démographique supérieure à 5  % chaque année entre 2007 et 2012 : Sceaux-d’Anjou, Gée, Fontaine-Milon, Vern-d’Anjou, Notre-Dame-d’Allençon et Forges.

En revanche, une croissance plus modérée, voire négative, s’observe au sud-est, sud-ouest et à la pointe nord-ouest du département, c’est-à-dire au-delà de la couronne périurbaine d’Angers. Parmi les 357 communes de Maine-et-Loire, 58 enregistrent une baisse de population entre 2007 et 2012. Cette diminution est particulièrement marquée sur les communes de Linières-Bouton, Meigné-le-Vicomte ou encore Sermaise.

Par Agnès Lerenard (Insee)

La population municipale de votre commune au 1 er janvier 2015 (pour votre confort vous  pouvez télécharger directement le document)

 

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store, plus d’infos, de vidéos et de services 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

80 + = 87