Angers

Raccrochage de « La Mort de Priam » au Musée des Beaux-Arts d’Angers.[VIDEO]

Publié

le

Raccrochage d'un tableau Hors-Norme au Musée des Beaux arts d'Angers

C’est à l’occasion de l’exposition « La dernière nuit de Troie. Histoire et violence autour de la Mort de Priam » de Pierre Guérin qui se tiendra au Musée des Beaux-Arts d’Angers du 25 mai au 2 septembre prochain, que le plus grand tableau du musée a été déplacé et raccroché dans une nouvelle salle.

C’est vendredi matin qu’a eu lieu le raccrochage de la plus grande toile du musée. Une œuvre ancienne qui a été offerte par Léon Cogniet, un ancien élève de Pierre Guérin en 1862. Il a été conservé depuis aux Musées des Beaux-Arts d’Angers. Le travail de raccrochage a été entamé depuis le début de semaine avec une minutie à nul autre pareil. « Le déménagement de cette œuvre n’a pas été une mince affaire », déclare Christine Besson, conservatrice aux Musées d’Angers en détaillant les différentes étapes qui ont permis d’arriver au raccrochage.

« Il a fallu d’abord descendre la toile afin de pouvoir la toucher », témoigne la conservatrice du musée. Un travail délicat qui s’est ensuite poursuivi par la démonte du cadre puis du châssis pour enfin se clôturer par le roulage du tableau. « Le décrochage et le raccrochage sont deux travaux totalement différents », raconte-t-elle en expliquant les difficultés propres à chaque technique. La place vide laissée par l’immense tableau va être comblée par une autre peinture, « Saint Louis rendant la justice sous le chêne de Vincennes » de Guérin, qui est de retour après une rénovation depuis six mois. Un tableau moins grand cependant que « La Mort de Priam », mais qui devrait les amateurs d’art.

Ce sont deux restaurateurs spécialisés, Jean-François Hulot et Emmanuel Joyerot qui se sont chargés de déménager la toile. Aidé par une douzaine de personnes, le travail de raccrochage a été un « véritable travail de précision », confie l’un des restaurateurs. Une douzaine de personnes regroupant l’équipe technique du musée, les agents d’accueil, deux électriciens et deux renforts de l’équipe technique ont mis du cœur à l’ouvrage afin de repositionner la peinture au centre de la salle d’exposition. Un travail filmé afin de créer un documentaire sur ce processus long et précis de déplacement d’une toile. Le film sera ensuite mis en ligne sur le site du Musée des Beaux-Arts d’Angers.

Un tableau d’une taille monumentale : 4,390 x 6,295 mètres, le plus grand tableau du musée qui sera l’œuvre phare de l’exposition qui aura lieu en mai prochain en l’honneur de Pierre-Narcisse Guérin. Construite autour du tableau testamentaire et inachevé de l’artiste, cette présentation a pour but de découvrir un moment crucial de l’histoire de la peinture française. À travers une soixantaine d’œuvres de peintures et de sculptures, issues d’artistes divers, le musée propose une exposition importante qui présente de nombreuses importations allant du Musée du Louvre à Paris à celui du British Museum.

L'ensemble de l'équipe qui a participé au raccrochage du tableau

Ce projet a été reconnu d’intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication, par la direction générale des patrimoines ainsi que par le Service des musées de France, grâce à cette appellation, l’exposition a pu jouir d’un soutien financier exceptionnel de l’État.

François Boulard

[youtube nuWclnHJ-XM]

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 3