CNDC

Angers : Une demi-saison du Quai qui débute dès novembre

Publié

le

Crédit : Nicolas Joubard

Thomas Jolly, directeur artistique du Centre dramatique national (CDN) et Noé Soulier, directeur du Cendre national de danse contemporaine (CNDC) ont présenté la première demi-saison du Quai, qui se déroulera de novembre à février 2021.

Hier, mardi 6 octobre, Thomas Jolly, directeur artistique du Centre dramatique national (CDN) et Noé Soulier, directeur du Cendre national de danse contemporaine (CNDC) ont présenté la première demi-saison du Quai. Une présentation de demi-saison qui est un choix assumé par Thomas Jolly « L’avenir étant incertain, on préfère ne pas annoncer des spectacles après février plutôt que d’être obligé d’annuler » indique-t-il. Pour cette saison 2020-2021, il n’y aura pas de création du nouveau directeur artistique du Centre dramatique national (CDN). La crise sanitaire et le report de son autre projet, « Starmania », dont le casting démarre en fin de semaine à Paris et qui sera créé à l’été 2021, ont un rôle dans cette « non création » pour cette saison. En revanche, comme annoncé à son arrivée en début d’année civile, Thomas Joly multiplie les séances pour permettre au plus grand nombre de découvrir les spectacles avec 19 spectacles proposé par le CDN. Thomas Jolly parle « d’un théâtre populaire et exigeant » avec deux concerts et quatre créations jeune public.

Pas de nouvelles création du CNDC

Comme le CDN, Néo Soulier et le CNDC ne proposeront pas de nouvelle création. En revanche, le public pourra découvrir ou redécouvrir les anciennes créations du nouveau directeur du CNDC. L’univers de Néo Soulier avec « Les Vagues », créés en 2018 à Berlin et trois pièces emblématiques de son travail sur les gestes de la danse classique avec « Le Royaume des ombres », la pantomime avec le « Signe blanc »et les gestes du quotidien avec « Removing », déjà montré cet été dans Le Quai l’été, seront au programme de la saison du CNDC, au Quai. Le festival de danse « Conversation » est également de retour du 4 au 12 janvier 2021. Ce festival a pour ambition de montrer comment « la danse contemporaine couvre un large spectre, de la performance à la transe » explique Néo Soulier.

L’abandon des abonnements

Nouveauté de cette nouvelle saison très particulière, l’abonnement a été abandonné au profit d’une adhésion. Une adhésion qui permet soit de « continuer à réserver longtemps en amont soit de profiter d’un tarif préférentiel même en réservant le matin pour le soir même« . Les tarifs de cette adhésion vont de 0 à 15 €. Les tarifs hors adhésions, en revanche, restent les mêmes que la saison passée et vont de 8 à 25 €. Les étudiants peuvent également bénéficier de « bons plans » lorsqu’ils s’engagent à voir trois spectacles (8 € voire 5 € le spectacle).

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 32 = 42